Je ne sais pas quoi écrire

Je ne sais pas quoi écrire, ce sont les premiers mots que j’ai écrit sur mon carnet lorsque j’ai commencé la démarche de documenter mes journées tous les jours. J’y ai pensé tout le weekend après avoir lu un commentaire laissé par une lectrice : « Curieusement, tout en sachant que l’écriture m’aiderait beaucoup, je retarde toujours le moment de m’y mettre ».

Cette phrase m’a amené à me rappeler du jour où j’ai pris cette décision.

Je me rappelle que j’étais face à ma feuille en train de me demander de quoi je pourrais bien parler. Qu’ai-je d’intéressant à dire ? À qui je m’adresse ? J’étais persuadé que cette notion de journal intime ne servait à rien et j’étais décidé à le prouver. En ce moment, je me retrouvais seul, face à une feuille blanche avec la conviction que je n’avais rien d’intéressant à raconter. Je ne sais pas si je suis le seul à ressentir ce vide mais quand on apprend que je suis martiniquais, j’ai souvent la même réflexion : « parle créole pour voir ! ». Tout d’un coup, je me sens démuni, une assemblée se lève dans ma tête et impossible d’obtenir un sujet clair, un mot !

D’ailleurs j’ai eu exactement la même sensation lorsque j’ai médité la première fois. Le fait de réfléchir à ma façon de respirer, m’asphyxie, c’est curieux ! Donc pour revenir à ma feuille toujours aussi blanche, j’ai décidé d’écrire ce que je pensais sur le moment : je ne sais pas quoi écrire ! Et bizarrement, la suite a été un peu plus facile, comme actuellement d’ailleurs. Je crois que cette phrase est devenue mon dégrippant ! Je ne ferai pas de pub mais on a tous une marque et l’image de la bouteille qui nous vient en tête, j’en suis certain !

📷 : Nikon FM2n, Voigtlander 40mm f/2, Kodak 400TX+2, Kodak Xtol 1+1, Epson v600

En d’autres termes, il y a des jours où j’ai une grande difficulté à écrire mais je pense que comme pour la photographie, suivre mon instinct, c’est mon bonus !

D’ailleurs j’ai cette phrase sur la première page de mon carnet de notes :

Échouer tôt, pour réussir plus vite

Tim Brown

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.