Mélanger photographie et musique

Lorsque je me rends au labo pour déposer mes pellicules couleur, je passe devant chez un disquaire. Cela m’a fait penser à mes disques vinyle timecodés que je connectais à mon mac pour mixer mes playlists il y a quelques années. Lorsque j’ai décidé d’arrêter le scratch et de vendre mon matériel, j’ai gardé en tâche de fond l’idée de consacrer du temps sur un projet photo qui me permettrais de mélanger photographie et musique.

Le vinyle

L’une des raisons pour lesquelles j’aimais aller chez mon grand père était que j’étais fasciné par son lecteur de disque. J’adorais passer du temps à regarder les albums, Il en avait tant ! Je suis fasciné par l’imagination que pouvaient avoir ces artistes pour faire ces albums tous différents. Et je dois l’avouer, le côté technique du lecteur m’attirait comment était-ce possible d’écouter de la musique grâce à une plaque gravée et une aiguille? Certains albums m’ont marqués plus que d’autres, ils exprimaient l’univers de l’artiste, c’était une invitation au voyage depuis l’emballage. Je n’ai pas vraiment connu cette époque même avec le CD, j’ai un peu honte de l’avouer mais je n’ai acheté que très peu de CD. Aujourd’hui avec du recul je regrette de n’avoir pas eu cet engouement pour l’univers des artistes.

Ugo, Yung Ariès

J’avais écrit le paragraphe précédent l’an dernier et en recherchant des notes, je suis retombé dessus, à ma grande surprise. C’est toujours un plaisir de faire découvrir des artistes et c’est d’autant plus motivant lorsqu’ils font partie de la famille. À plusieurs reprises déjà, Yung Ariès s’est proposé de poser pour mes tests de pellicules ou de lumière. Je cherchais donc une occasion pour travailler avec lui sur un projet lié à son univers musical.

Je pense que l’on est connectés car il m’a contacté timidement il y a 15 jours pour me proposer de l’aider à développer ses visuels. Excellente nouvelle, moi qui n’attendais que ça ! D’ailleurs j’adore son Slow, son dernier son, qui montre encore une fois qu’il y a une connexion naturelle entre nos univers.

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai fouillé dans mes notes, j’avais l’impression qu’une de mes anciennes idées pourrait matcher. C’est un excellent moyen de mélanger photographie et musique.

L’idée

Alors j’annonce, le projet est encore à un stade d’idée mais crée énormément d’enthousiasme chez moi. J’aimerais rendre hommage à cet objet, le vinyle, et plus particulièrement à tout le travail de conception de sa couverture. J’aime tellement l’univers année 80 des disques que je m’imagine y reprendre les codes. Le support m’inspire beaucoup, pourquoi pas y ranger des photographies ? Et, pourquoi ne pas recréer une pochette de disque ?

Que pensez-vous de cette idée ? Trouvez-vous intéressant de mélanger photographie et musique ? Trouvez-vous intéressant d’aborder des projets cross-passion ?

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.