Photo d’archive

Lorsque j’ai conçu cette photo, j’ai imaginé une photo d’archive en noir et blanc avec une description du style “1978, Plantation Trois Rivière”. 

En la redécouvrant ce matin, j’ai pensé à ce week-end et mon envie d’aller dans une bibliothèque. Dans ma quête de documentation sur la photographie de rue et la construction de projet artistique, je cherchais un lieu à découvrir avec Cynthia. En recherchant les meilleurs spots de Montréal, je suis tombé sur la BanQ, la Bibliothèque et Archives Nationales du Québec.

C’est un endroit très inspirant, l’architecture choisie en fait un lieu très lumineux et chaud. Je me suis vite dirigé vers la documentaliste pour qu’elle me conseille quelques livres à découvrir sur le sujet. 

Après 5 minutes à tâtonner, j’ai trouvé la rangée que, je pense, occupera au moins ma 2ème année à Montréal !

Henri Cartier-Bresson – L’œil décisif, wow 🤩, jackpot ! Je l’ai saisi et mon premier réflexe a été de me poser au sol, appuyé contre la rangée de livres pour parcourir les premières pages.

Plus j’avançais dans ma lecture et plus je m’imaginais me photographier en tenant compte de la symétrie et de l’espace négatif : si petit encadré par ces grandes bibliothèques. 🤓

D’ailleurs, je repense à l’image péjorative que j’avais des “rats des bibliothèques” quand j’étais au collège. 

À l’époque, je préférais être seul plutôt qu’être dans le camp des geeks, on est très loin du chasseur de photo d’archive !

Enfin bref… bibliothèque, documentaliste, collège, je pense naturellement au CDI (c’est d’ailleurs là que je me suis fait mes 2 amis d’enfance) et à mes premières lectures difficiles à assumer (Chair de poule, les livres où vous êtes le héros) ! Difficile à assumer car l’assumer ce serait faire parti du groupe que j’ai souvent fuit : les geeks, les premiers de la classe. Mais qu’est-ce qui a posé problème dans notre société avec le fait d’avoir soif de se cultiver, d’être attiré par le non concret, la théorie ? 

Je pense aujourd’hui que cette peur était surtout due à la pression sociale, on est vraiment cons quand on est gamin… mais également car je ne me suis jamais vraiment senti totalement à l’aise dans ces camps. J’aime autant la théorie, cette br******te intellectuelle, que le fait de manipuler les choses avec minutie. D’ailleurs, (spoil alert! 🚨) je pense que ma photo de demain sera un engrenage. ⚙️ 

L’engrenage c’est à la fois la minutie, le concret et toute la prise de tête qui va avec la conception.

Plantation Trois Rivières
📸 Plantation Trois Rivières : Nikon FM2n, Nikon 50mm 1.8 Serie E, Kodak 400TX, Kodak Xtol 1+1, Epson v600

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.