Sans retouche ?

Ce matin, en recherchant une image à partager, j’ai été frappé par cette photo. Je me suis demandé ce que j’avais pu trouver de si beau dans ce régime de banane en particulier. Puis, intrigué et surtout frustré par ce gâchis d’une pose si précieuse en voyage, je l’ai retouchée. Plus j’avançais et plus elle me dévoilait ses vraies capacités. Des fois, j’ai vraiment l’impression que, lorsque je travaille un truc artistique, plus un truc me fait ch*** et plus je m’y accroche… (c’est pareil avec mes cuillères) ! Sans retouche, sérieusement, j’étais face à une image terne. C’est peut-être mon égo qui m’a poussé à « sauver » cette photo.

Sans retouche cette photo de régime de banane était terne.

Avec ou sans retouche ?

Pendant longtemps, je préférais mon temps passé devant mon ordinateur à redessiner totalement mes images. J’admets que j’étais débutant et j’adorais rattraper mes erreurs d’exposition et cadrage sur Photoshop. Lorsque j’ai commencé à proposer mes services pour des prestations de reportages événementiel, je me suis rendu compte que j’avais beaucoup de mal à justifier ce temps. C’est un peu dur mais je pense que la réelle différence entre un professionnel et un amateur n’est pas le résultat mais son workflow. Comment consacrer un maximum de temps sur les choses qui servent réellement à quelque chose ? Comment optimiser son processus ? C’est une déformation qui me vient de mon métier : Maximiser la valeur POUR LE CLIENT ! J’ai donc appris avec le temps à faire moins d’erreurs sur le terrain, à mieux anticiper et lâcher prise si une photo ne peut pas être rattrapée. Je ne dis pas qu’il ne faut pas retoucher mais j’avais plutôt tendance à tout retoucher sinon ben c’était moche (je trouvais ça moche) !

À force, j’ai saturé et je suis passé de l’autre côté de la force : retoucher c’est le mal ! Mais aujourd’hui je pense que c’est une vraie connerie d’avoir été si extrême.

Aujourd’hui, je retouche comme en brouillon de mes tirages, c’est à dire que je ne fais que ce que je saurai faire en chambre noire. Mais peu à peu, j’ai envie de dessiner mes images car au fond, j’aimais vraiment passer du temps avec mes images ! Je pense, avec du recul, que ce que je n’aime plus c’est rester assis devant un écran. J’ai découvert que je pouvais dessiner sur mes tirages, c’est un bon créneau pour moi, ça !

Et vous, vous êtes plutôt avec ou sans retouche ?

D’ailleurs, combien de lézards avez-vous remarqué sur l’image ?

La même photo sans retouche

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.