Socialiser et sculpter

L’an dernier je me suis lancé dans la sculpture de cuillères en bois afin de m’accorder du temps et déconnecter. J’imaginais la pratique comme solitaire et déconnectée de tout. Je me suis rapidement rendu compte que c’est une activité qui rassemble. Très vite, j’ai voulu voir ce qui se faisait autour de moi, à commencer par où les sculpteurs de Montréal se fournissaient en bois. J’ai donc changé mon point de vue et je me suis demandé si il était possible de socialiser et sculpter à la fois.

Socialiser avec Rise up and Carve

Je m’intéressais au travaux de Rachel Bainton et de fil en aiguille j’ai trouvé la communauté Zoom Rise up & Carve. Nous avons sculpté des cuillères basées sur un modèle inspiré du célèbre bateau le Vasa. J’ai découvert une communauté bienveillante et compréhensive (l’anglais était de rigueur !). C’est une expérience que je n’oublierai pas car, j’ai repoussé mes limites concernant mon appréhension à m’exprimer en anglais et travailler le bois à partir d’un modèle puis le présenter à toute une communauté.

Ma version de cuillère inspirée du Vasa. #RUACSpoonChallenge30

Sculpter avec Les sculpteur(e)s de cuillères du Québec

J’ai découvert ce groupe Facebook l’an dernier mais je n’avais jamais eu l’occasion de les rencontrer. Le mois dernier, nous avons organisé une rencontre sur le Mont-Royal avec Charles de Bois Résistant et Olivier Bujold. D’ailleurs, je vous invite à découvrir leur univers sur Instagram. C’est dans la bonne humeur que nous avons échangé nos astuces et techniques. Je n’étais pas encore en mesure de sculpter donc je n’ai rien pu produire mais j’ai trouvé la rencontre agréable. Et c’est avec plaisir que je renouvellerai l’expérience.

Crédit photo : @cycy.photos

Alors, peut-on socialiser et sculpter en même temps ?

Je suis convaincu, aujourd’hui, que la sculpture est une activité qui se partage. La sculpture demande de l’entrainement et de la régularité (je n’ai pas utilisé de couteau depuis la rencontre avec Olivier et Charles), une pratique qui comme dans tout sport, se fait seul mais je pense que pour progresser et se challenger, il est important de rencontrer d’autres pratiquants. J’ai apprécié mes deux expériences. Donc c’est certain que je réserverai Zoom pour l’hiver mais en été, c’est un plaisir de partager une bonne bière (ou le cidre maison de Charles) dans un parc et faire bosser ses couteaux. Je remercie, d’ailleurs, Olivier et Charles pour leur invitation.

Qu’en pensez-vous ?

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.